Tous les classements 2016 | Vidéo finish

Bienvenue sur le site des 15 km du Puy-en-Velay !

Également appelée Course du 1er Mai, les 15 km du Puy sont une course pédestre de renommée internationale. L'épreuve se déroule au coeur de la cité et consiste en une boucle à parcourir deux fois. Les milliers de spectateurs présents ne ménagent pas leurs encouragements et, à l'arrivée, tous les concurrents sont conviés à déguster des produits locaux.

Actualité

Nouveauté 2017 : un départ groupé hommes et femmes

Publié le

La grande nouveauté cette année sera le départ groupé entre les hommes et les femmes à 15h30 précises. Une première depuis 1985 !

Un peu d'histoire pour l'occasion :

C’est en 1966, à l’occasion du marathon de BOSTON, que pour la première fois une jeune américaine Roberta GIBB s’est alignée au départ de la compétition déguisée en homme. A cette époque, les femmes n’avaient le droit de disputer des courses pédestres qu’à condition qu’elles ne dépassent pas 2,5km, et pour les jeux olympiques la distance n’excédait pas 800m. Progressivement, la réglementation et les mœurs ont évolué et en 1983, date de la création des 15 km du PUY en VELAY, les filles pouvaient prendre part sans restriction aux courses sur route qui commençaient à se multiplier à travers le monde.

Le 1er mai 1983, les filles étaient une trentaine parmi le peloton des participants à la première édition des 15 km du Puy en Velay. La 1ère d’entre elles, Maria LELUT REBELLO, qui fut vainqueur en 1986 du marathon de Paris, termina 20ème.

En 1985, une épreuve spéciale avait été créée pour les féminines sur la distance de 9km. Les françaises s’illustrèrent, en particulier Maria LELUT REBELLO, ou encore Françoise BONNET, 2ème du marathon de NEW YORK en 1987, ou Jocelyne VILLETON, 3ème aux championnats du monde de marathon la même année.

En 1989, cette épreuve a été supprimée. Depuis cette date, les filles ont couru la distance de 15km, mais elles n’ont pas pris le départ en même temps que les hommes. Elles partaient 6 minutes avant. Ce départ avancé des filles devait, pour les organisateurs, permettre de mieux apprécier le talent des filles qui n’était pas assez mises en valeur lorsqu’elles couraient au milieu des hommes.

Le nombreux public a pu admirer de très grandes championnes. La plus illustre incontestablement est l’éthiopienne Derartu TULU vainqueur en 1995, championne olympique en titre, championne du monde de cross quelques semaines auparavant. En 1997, sa compatriote Berhane ADERE n’avait pas la même notoriété, mais en 2003 elle deviendra championne du monde du 10.000m à Paris. En 2001, la lauréate Edith MASSAI sera triple championne du monde de cross en 2002, 2003 et 2004.

Isabella OCHICHI, triple vainqueur dans la cité vellave, avait été médaille d’argent aux JO d’ATHENES en 2004. Une inconnue vainqueur en 2007, Mary KETANY, a, par la suite, triomphé deux fois au marathon de LONDRES en 2011 et 2012 et 3 fois à celui de NEW YORK en 2014, 2015 et 2016. Sarah CHEPCHIR 1ère au PUY en VELAY en 2011 et 2012 a triomphé au marathon de TOKYO, en signant la 16ème meilleure performance de tous les temps sur la distance.

Cette formule avait aussi le mérite de créer le suspense. Six minutes est la différence de temps entre les meilleurs hommes et les meilleures femmes sur la distance de 15km. L’enjeu était de savoir qui de la 1ère femme ou du 1er homme allait couper en tête la ligne d’arrivée. Souvent le suspense a duré jusque dans les 200 derniers mètres.

Depuis quelques années, le nombre de participants ne cesse d’augmenter et sur une boucle à parcourir 3 fois jusqu’en 2015, 2 fois depuis l’an dernier, le nombre de doublés ne cesse de croître et gêne la course des premiers qui doivent souvent ralentir pour dépasser.

C’est pourquoi, à la demande des juges venus surveiller le bon déroulement de la compétition en 2016, il a été décidé que les filles, de plus en plus nombreuses, partiront en même temps que les hommes. Cette décision réjouira les couples ou familles qui se sentaient frustrés de ne pas partir ensemble. Pour les filles, la présence des hommes à leur côté sera une émulation et on pourra constater que les meilleures féminines courent aussi vite que les meilleurs régionaux hommes.

Afficher toutes les actu

En partenariat avec Eovi Mcd mutuelle